PORTRAITS : La Maison d'alfred
Plus qu'une Maison, une histoire...

MAIS POURQUOI ALFRED ? Une question récurrente

Cette question nous revient régulièrement aux oreilles. Aujourd’hui, nous avons décidé d’y répondre. 

Commençons par le commencement, qu’est ce que la Maison d’Alfred ?

C’est un lieu atypique de ressourcement, de travail et de créativité qui a vu le jour début 2016. L’idée de ce grand espace est de le mettre à disposition de toutes les personnes désireuses de relier leurs talents et leurs compétences afin d’aller à la rencontre des autres et d’un nouvel environnement via des espaces de travail partagés.

Parlons un peu de la maison

Si l’on fait un pas en arrière, cette maison typique des maisons bourgeoises roubaisiennes a été bâtie en 1870 par M. Alfred Motte (1827-1887), père d’Eugène Motte (1860 – 1932), ancien maire de Roubaix (1902 – 1912).

Par un savoir-faire de maître, elle a été restaurée et modernisée, tout en conservant le charme de l’ancien et l’identité de la maison. Vous retrouverez ainsi les spécificités d’une maison de maître des années 70, comme les moulures et le parquet, mais également le confort de notre mobilier moderne et de la technologie actuelle. Ce savant mélange de style nous transporte à travers les époques d’autant plus avec son escalier, élément central de la maison, qui nous permet de voyager à travers les étages.

Alfred Motte ou Alfred Mongy ?

Et donc, pourquoi Alfred ?

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, le nom d’Alfred ne vient pas d’Alfred Motte.
En effet, c’est lors d’un atelier créatif à l’ouverture de la Maison qu’à abouti la personnalisation du nom Alfred, faisant ainsi référence au célèbre Alfred Mongy.
Né le 21 mars 1840 à Lille et mort le 30 juin 1914, Alfred Mongy était ingénieur Arts & Métiers et a beaucoup participé au développement de la métropole lilloise, notamment par ses contributions dans le domaine des transports urbains.

Zoom sur Alfred MONGY

C’est au début des années 1900 que ce visionnaire rêve d’un grand boulevard qui relierait Lille à Roubaix et à Tourcoing, par un tracé direct comportant entre autres deux lignes de Tramways électriques. Grâce à son obstination, Mongy, avec l’aide de nombreux collaborateurs, va débuter les travaux du Grand boulevard. Un tracé de 3.500 km allant de Lille jusqu’à Marcq-en-Barœul et se séparant ensuite en deux branches : une vers Tourcoing de 6.7 km et l’autre vers Roubaix de 4 km.
Huit villes sont traversées : Lille, La Madeleine, Marcq-en-Barœul, Wasquehal, Mouvaux, Tourcoing, Croix et Roubaix.

 

 

Le 4 décembre 1909, le Grand boulevard est inauguré ainsi que ses tramways flambants neufs dans l’enthousiasme populaire. Le trajet pour faire Lille-Roubaix ne dure plus que 25 minutes au lieu d’une heure auparavant. Ces nouveaux tramways rapides et confortables séduisent de plus en plus les habitants qui sont toujours plus nombreux à utiliser ce transport en commun.

Par ailleurs, ce tramway, (encore appelé par certains “le Mongy”) passe au pied de la Maison Alfred, à l’arrêt… Alfred Mongy !

Vous savez tout à présent ! Et nous serons ravis de vous recevoir pour vous faire découvrir ce lieu !

*Source : http://actualites.transpole.fr/actus-des-reseaux/le-premier-tramway-electrique-et-la-revolution-du-rail-en-ligne-droite.html