,

Portrait : Guillemette FLIPO

Les promenades de Guillemette

 

Guillemette FLIPO née en métropole lilloise et passionnée par sa région, créée sa première “promenade” à Lille. Aujourd’hui son but est de pouvoir se développer un peu partout. Elle est actuellement présente à Bordeaux, Bruxelles et vise Lyon et Nantes.

 

 

En 2018, Guillemette se promène ! ou plutôt, crée ses “Promenades“.

« Oui, je crée une nouvelle société “Les Promenades de Guillemette. »

Guillemette a fait appel aux habitants pour trouver un nom à son projet.

« Beaucoup d’Alfrédiens ont participé avec générosité et enthousiasme aux déjeuners « brainstorming », pour m’aider à intituler ce nouveau concept. »

La Maison d’Alfred, c’est ça aussi : de l’entraide, de la bienveillance, de l’énergie et beaucoup de créativité. Et finalement Guillemette baptise son concept « Les promenades de Guillemettes ».

« J’en profite pour remercier toutes celles et tous ceux qui ont participé à ces séances avec une mention spéciale pour Adrien qui, lors d’une pause-café a lancé joyeusement “mais pourquoi tu n’appelles pas ça les parcours de Guillemette ?”… »

Voilà comment sont nées “Les Promenades de Guillemette.

« Petit retour en arrière, en 2007 je créais l’agence “3-4 Jours”. Voilà maintenant 10 ans que je conçois et organise des voyages, des événements et des rallyes touristiques pour des groupes et des entreprises. Aujourd’hui j’ai envie de diversifier l’activité, et à l’image de tout chef d’entreprise, j’essaie de m’adapter au marché et aux souhaits de mes clients. »

D’où vient le concept “Les Promenades de Guillemette” ?

« Les comportements des touristes évoluent. Aujourd’hui ils aiment vivre des expériences, sortir des sentiers battus, être autonomes, goûter les spécialités locales et ne rien rater des bonnes adresses. C’est sur ce constat que j’ai décidé d’adapter mes rallyes en groupes à une clientèle individuelle, désireuse de découvrir une ville. 

Fin 2016 je créais le “Ch’ti rallye”, un livret aujourd’hui en vente à l’Office de tourisme de Lille. Au vu de son succès, je décidais de dupliquer le concept dans d’autres villes françaises et européennes, et de créer une structure spécifique. Voilà le début de l’aventure.

D’ici le printemps 2018 ” Les Promenades de Guillemette” de Bordeaux, Lyon, Nantes, La Rochelle et Bruxelles seront prêtes et au total 20 destinations fin 2018.

« Nouvelle année, nouveau projet, nouvelle énergie, nouveau bureau aussi puisque je grimpe désormais chaque jour les 3 étages pour rejoindre l’espace de coworking de La Maison d’Alfred où il fait si bon vivre ! Merci David et tous les Alfrédiens pour votre soutien et votre énergie et à très vite pour de nouvelles “Promenades” ! »

Contactez nous au 03 20 947 127 ou par mail contact@3-4jours.com 

 

 

 

,

Inspérience® : Poterie

L’influence de la poterie sur le stress

Une étude américaine publiée (en ligne : 23 Mai 2016) dans le journal Art Therapy révèle que la création artistique permettrait dans 75% des cas de faire chuter les niveaux de cortisol, l’hormone du stress. Ces résultats ont pu être observés après 45 minutes d’exercice.

 

 

Pourquoi ?

Malaxer l’argile, la transformer, la frapper, l’aplatir, ou la déformer répond à des besoins sensoriels, liés à nos émotions. Notre corps exerce une telle pression en la travaillant, que cela permet de libérer une grande énergie.

La possibilité d’exprimer sa créativité et trouver des solutions pour mettre en forme et travailler la poterie permet de gérer les frustrations. Cet exercice nous rapproche de la nature, de la terre et nous procure une énergie incroyable. En poterie, on peut donc parler d’une prise de conscience avec les ressources de la nature plus qu’un art en lui-même.

À la Maison d’Alfred, nous pouvons vous proposer lors de votre séminaire de profiter d’un atelier poterie en compagnie de Rafael Mirquez, céramiste et sculpteur, enseignant de littérature hispano américaine Esthétique et Histoire de l’art dans plusieurs universités depuis 1987. Actuellement il partage son temps entre l’enseignement universitaire, l’enseignement de la céramique et la recherche poétique.

Rafael est aussi accompagné d’Anne Christine Dura styliste et artiste plasticienne. Elle associe une pratique en arts plastiques à une expérience professionnelle de 20 ans en entreprise dans le domaine du marketing, des achats et du stylisme.

Suite à une interview avec Rafael, nous pouvons mieux comprendre les bienfaits et ce que la poterie représente pour lui. On lui laisse la parole :

« La terre me met dans une attitude de silence que je partage avec elle… c’est un silence qui vient de loin…. À ce moment-là, j’essaie de mettre ma « tête » de côté et je rentre dans une relation corporelle avec la terre.  C’est plus qu’un contact ponctuel, je parlerai plutôt d’un chemin. En acceptant l’invitation de la terre à cheminer avec elle, je sens qu’elle m’a ouvert à moi-même, aux autres et à l’univers tout entier. C’est la terre notre lien essentiel, c’est elle qui nous relie. » 

Il y a donc une dimension sociale dans votre démarche ?

Oui, la terre ne cesse de me poser des questions sur la vie, sur les autres, sur notre petite planète. Elle m’a invité à réfléchir sur des problèmes “d’écologie profonde”, comme certains auteurs le nomment aujourd’hui. C’est dans cette perspective que la terre nous questionne sur la façon dont nous établissons nos rapports avec elle et avec les êtres en général, soit vivants ou inanimés. Les traditions primordiales parlent de “la terre mère” et je pense que cette façon de la nommer nous interpelle déjà. Bref, je dirais que la terre m’invite à élargir de plus en plus ma conscience.

Quels sont les bienfaits que la poterie peut apporter à autrui ?

La poterie est une expérience qui nous rend plus humains et cela est bénéfique pour tout le monde y compris pour la terre elle-même. Il ne s’agit pas simplement de proposer une idée ou une intuition, mais de partager une expérience que l’on peut déguster, savourer. Celle-ci ne se limite pas à manipuler ce petit morceau d’argile que nous prenons entre nos mains, mais c’est aussi une invitation à revoir notre copie concernant notre vivre ensemble, comme espèce et avec la nature. »

Merci à Rafael de nous avoir partager son ressenti et son amour pour la porterie. Maintenant à votre tour d’essayer, n’hésitez pas de profiter de cette Inspérience® à La Maison d’Alfred.

Références :  http://drexel.edu/now/archive/2016/June/Art_Hormone_Levels_Lower/

Portrait de Charlotte HYEST

Découvrez le portrait de Charlotte Hyest, à l’initiative de L’Engagement Simone, et coworkeuse à la Maison d’Alfred !

Moi c’est Charlotte, j’ai 29 ans, j’aime la vie, les gens et manger. Un peu réducteur comme portrait… Allez, je vous en dis plus.

Je viens de rentrer de quelques années à Bruxelles, pendant lesquelles j’ai adoré travaillé pour Croix-Rouge.

Aujourd’hui, j’ai lancé L’Engagement Simone, une start-up sociale qui suscite l’engagement des entreprises et de leurs collaborateurs auprès d’associations locales.

Avec Simone, on créé un lien entre les acteurs du territoire, grâce à des missions de mécénat et de bénévolat de compétences, sur mesure et clé en main. C’est-à-dire, qu’elles sont en phase avec les attentes et contraintes des entreprises et de leurs collaborateurs, et répondent aux réels besoins des acteurs sociaux locaux.

Dans un monde où la quête de sens et la recherche d’utilité sont présents dans de nombreuses têtes, nous souhaitons donner un coup de pouce à cette soif d’épanouissement.

Soutenir une bonne cause, faire de nouvelles rencontres, se rendre utile auprès de personnes dans le besoin… Ça vous tente ? Et pourtant, il est parfois, difficile de passer le cap, par manque de temps ou méconnaissance d’associations proches de chez soi. Avec L’Engagement Simone, les entreprises permettent à leurs collaborateurs de s’engager localement en leur proposant un cadre, des assos, des missions.

Les salariés deviennent acteurs de la Responsabilité Sociale de leur Entreprise et goûtent à une forme hybride de bénévolat.

Bref, cette aventure entrepreneuriale a commencé à Roubaix, lors du Start-up Weekend – Social Business. L’Engagement Simone y a remporté le premier prix ! Cela s’est poursuivi avec le programme d’accompagnement Ticket For Change.

Puis Simone a rencontré Alfred ; un coup de foudre 😉 J’ai été lauréate du concours Start-in organisé par la Maison d’Alfred. Une chance pour ma phase de lancement. Les conditions idéales y sont réunies. J’apprécie autant le cadre que l’ambiance.

Le fait d’évoluer avec des entreprises aux niveaux de développement variés est très riche. Il y a un vrai partage d’expertise. C’est stimulant !

Entre jeunes créateurs, on se transmet les infos des derniers concours et appels à projet à ne pas louper. Tandis qu’avec les freelances, dont l’expérience n’est plus à faire, les échanges sont riches de conseils et d’encouragements.

Et puis, il faut dire qu’on est aux petits soins. Bien-être et équilibre vie pro / vie perso, teintent la maison. Alors, les pauses café, se font à coup de paniers de fruits frais, les moments détentes sont rythmés par des initiations à la méditation et les brainstorming sont organisés au soleil.

Simone poursuit donc sa route ici, à Roubaix chez Alfred, et c’est un plaisir !

Ahhhh oui et j’oubliais !

Vous êtes tenté pour embarquer avec Simone et goûter à cette nouvelle forme de bénévolat ?! Contactez-moi !

charlotte@lengagementsimone.com / 06 84 02 24 89

Et n’oubliez pas de suivre l’actu de cette chère Simone sur les réseaux sociaux :

Facebook – LinkedIn – Twitter 

 

Portrait de Bruno TESSON

Découvrez le portrait de Bruno Tesson, co-fondateur du Campus des Dirigeants, qui a choisi la Maison d’Alfred pour y exercer son activité. 

Parlez-nous de votre parcours… 

Toute mon enfance, j’ai rêvé d’être vétérinaire, pour soigner les chevaux… Et je suis devenu vétérinaire. J’ai exercé la médecine et la chirurgie des animaux pendant deux années et très vite, j’ai eu la conviction que les choses les plus intéressantes – pour moi en tous cas –  se passeraient dans l’entreprise. Mon père était un entrepreneur, il nous parlait toujours positivement de son métier quand j’étais enfant. Cela a dû m’influencer… Alors, je suis devenu vétérinaire salarié dans une entreprise, la société ARRIVE, qui produit les volailles Maître-Coq. Et au fil du temps, j’ai été de moins en moins vétérinaire, de plus en plus manager.

De 1991 à 1994, avec Virginie, mon épouse, qui était alors médecin (découvrir son portrait sur le blog), nous avons eu envie de vivre une aventure familiale avec nos enfants qui étaient encore petits. Et nous sommes partis pendant 3 ans, comme volontaires pour une ONG, Fidesco, dans le nord du Cameroun. Une expérience décapante et enrichissante à la fois, qui nous a beaucoup appris.

De retour en France, j’ai co-créé à Nantes une société de conseil et formation en qualité et sécurité alimentaire (c’était lors de la crise de la vache folle). Mais au bout de 5 ans, j’ai aspiré à retourner au sein d’une entreprise industrielle.

J’ai alors pris la direction d’une entreprise au sein du Groupe Grimaud La Corbière, spécialisé dans la sélection animale et les biotechnologies. J’ai été remercié à la suite d’une opération de fusion avec notre principal concurrent. Sur le moment, je n’ai pas apprécié, car c’était la première fois qu’on décidait de mon avenir à ma place ! Mais avec du recul, c’était peut-être la meilleure chose qui pouvait m’arriver.

Grâce à cela, j’ai rencontré Réseau Entreprendre en prenant la direction de l’association de Nantes d’abord, puis la Direction Générale de la fédération Réseau Entreprendre en 2006. Cela a conduit notre famille  à déménager pour Roubaix. Cette période a été passionnante. Nous avons conduit le développement du réseau dans toutes les régions de France, mais aussi en Belgique, Suisse, Italie, Espagne, Maroc, Tunisie,…Chili.

Fin 2014, j’ai démissionné pour co-créer le Campus des Dirigeants.

J’avais compris que ce qui manque à certains entrepreneurs, c’est de devenir aussi dirigeant, pour ne pas devenir eux-mêmes la limite du développement de leur entreprise.

Le Campus est aujourd’hui mon activité professionnelle. Je consacre aussi du temps au Groupe Tesson, notre groupe familial, en tant que Président du Conseil de Surveillance, et à l’association 60 000 Rebonds Hauts-de France, dont la mission est d’aider les entrepreneurs dont l’entreprise a été liquidée à se reconstruire sur le plan personnel d’abord, professionnel ensuite.

Avec Virginie, nous avons 6 enfants et depuis peu, nous avons accueilli notre première petite-fille !

 

Pourquoi avoir choisi la Maison d’Alfred pour y exercer votre activité ?

Je cherchais un lieu pour installer le Campus des Dirigeants, à Roubaix de préférence. Je fuyais tous les locaux froids et impersonnels pour avoir le plaisir de travailler dans « du beau ». Car j’ai la conviction que notre environnement de travail a un fort impact sur  notre manière de travailler. 

Et puis, la Maison d’Alfred, ce n’est pas qu’une maison…C’est aussi un projet, parfaitement dans l’air du temps : le temps des rencontres, le temps des échanges, le temps de l’ouverture aux autres, le temps de la coopération et de l’entraide,… Pour créer une entreprise d’aujourd’hui et de demain, je voulais me mettre dans les conditions d’aujourd’hui et de demain.

Enfin, mon épouse Virginie y exerce aussi son activité. C’est bien sympa de partir le matin travailler au même endroit !

 

Quelles sont vos impressions en tant qu’habitant de la Maison ? 

Je trouve très stimulante la double cohabitation : celle avec les autres entreprises et professionnels résidents et celle avec les entreprises de passage pour la journée. Cela fait de la vie !

De plus, la Maison s’équipe et s’embellit de semaine en semaine. C’est à la fois la raison et la conséquence de son attractivité.

Enfin, j’y côtoie des personnes de grande qualité, qui savent ce que « entreprendre sa vie » veut dire.

Portrait de Virginie Tesson

De médecin à thérapeute

Mariée et mère de six enfants j’ai exercé la médecine pendant huit ans. Puis j’ai mis fin à cette activité que pourtant j’appréciais. En effet, je venais de vivre un moment de questionnements sur le sens de ma vie et j’ai découvert Jean Monbourquette à travers son ouvrage « A Chacun sa mission ».

J’ai alors accédé à la mienne : « soulager les cœurs et les âmes et redonner de l’élan ». Ce fut pour moi une expérience de force intérieure, de paix et d’unité.

Après m’être intéressée à la maladie et avoir cherché à la combattre comme médecin, je me suis intéressée à sa cause ( ce que « le mal a dit ») et j ‘accompagne les personnes afin qu’elles en comprennent le sens.

Au cours de ces accompagnements et en travaillant sur moi, j’ai mesuré combien la qualité de la relation à soi et aux autres génère une action constructive et impacte tout ce que nous vivons et entreprenons.

Mon sujet d’expertise est ainsi devenu « l’art de la relation constructive », décliné dans tous les champs de la vie : professionnelle, personnelle, familiale et conjugale, sociale,…

Première française agréée par ESTIMAME (Association internationale de l’estime de soi et du Soi, ) j’anime depuis 2005 des ateliers * de développement personnel. Ces ateliers abordent les thèmes de l’estime de soi* et du soin de l’âme, du pardon*, de la recherche de sa mission* etc… J’accompagne également des personnes individuellement en coaching* ou thérapie*, des couples et des enfants avec leurs parents.

De thérapeute à coach de dirigeants

Parmi les personnes que j’ai accompagnées, des dirigeants d’entreprise ont expérimenté la force d’un travail de développement personnel et son impact sur leur leadership. Ils expriment une amélioration dans leurs relations avec leurs collaborateurs, dans la prise de hauteur, dans la capacité à être plus serein dans l’exercice de leur mission. Ils découvrent qu’ils peuvent être des « dirigeants heureux et performants en étant eux-mêmes ».

Encouragée par ces nombreux témoignages, j’ai développé l’accompagnement des dirigeants, à travers du coaching individuel et des ateliers collectifs.

J’interviens pour l’APM comme experte depuis 2010, et dirige depuis 2015 le pôle Développement Personnel du Campus des Dirigeants.

En savoir plus…

J’interviens auprès de professionnels en entreprise et auprès de particuliers.

Dans la sphère profesionnelle

Mon activité se partage entre :

  • coaching individuel de dirigeants et managers
  • conseil en relations pour dirigeants
  • coaching d’équipe (comités de direction, groupes d’associés)
  • animation de séminaires
  • ateliers de développement personnel en intra ou inter-entreprise
  • conférences

Par ailleurs, j’assume la fonction :

  • de Directrice du Pôle Développement Personnel au sein du Campus des Dirigeants, en charge du programme et de l’animation sur cette thématique.
  • experte pour l’APM.

Dans la sphère privée

J’accompagne en coaching ou en thérapie des enfants avec leurs parents, adultes seuls, couples. J’anime aussi des ateliers de développement personnel sur des thèmes comme « grandir dans l’estime de soi », « découvrir sa mission », « apprivoiser son ombre »,…

Ma formation et mon expérience de médecin généraliste ont exercé mon esprit diagnostic, mon sens des responsabilités, ma capacité à accéder à la réalité et la nommer, même lorsqu’elle est difficile.

Mon expérience de médecin, thérapeute et coach m’a ouvert « trois voies d’abord » le corps, l’esprit et l’âme. Elles se complètent, se répondent et parlent d’une même réalité: l’humain.

Mes convictions

  • Chacun à son propre guérisseur en lui.
  • Il n’est jamais trop tard pour se soulager et accéder à sa mission !
  • Il n’est pas nécessaire d’aller mal pour vouloir aller mieux !
  • On ne peut pas ne pas communiquer.
  • Tout comportement porte un sens
  • Le bonheur est déjà sur le chemin et s’apprivoise en s’entraînant.

En pratique

Choisir la vie et pour cela s’engager à :

  • Se libérer de ses blocages, se soulager de ses blessures pour retrouver sa liberté et accéder à son élan de vie.
  • Chercher à se comprendre plutôt qu’à se juger
  • Accepter ce qui est, consacrer son énergie à s’adapter (développer de la souplesse, de l’ouverture, de la créativité..) se compléter et non se résigner.
    « Ce que tu nies te soumet ; ce que tu acceptes te transforme » C.G .Jung
  • Contribuer à … : chacun est attendu pour apporter sa pierre à l’édifice. Chacun est unique et porte une mission au service d’un bien social. Accéder à sa mission et la mettre en œuvre.
    « Les deux jours les plus importants de votre vie sont le jour où vous êtes né et le jour où vous savez pourquoi. » Mark Twain
  • Agir avec écologie envers soi-même : plus que gérer son temps, gérer ses ressources, rechercher l’efficience.

Se rendre sur le site internet de Virginie Tesson

Portrait de Christelle Sabarots

Qui est Christelle Sabarots, et pourquoi s’est-elle tournée vers la Maison d’Alfred pour y exercer son activité   ? 

Je suis sophrologue depuis avril 2016, après avoir été journaliste pendant près de 20 ans.

À la création de mon activité, j’ai cherché un lieu accueillant pour mes consultations individuelles. Une thérapeute installée à la Maison d’Alfred m’a parlé de cet endroit, dont je pensais qu’il n’était qu’un espace de coworking. J’ai bien sûr été séduite par le lieu, mais aussi par l’accueil de Marthe, sa gentillesse et sa disponibilité.

J’ai donc tout de suite décidé de commencer à recevoir mes clients pour des séances individuelles dans l’un des cabinets disponibles. Mon préféré, c’est le Boudoir, au rez-de-chaussée… Je pousse la table de réunion, et je dispose d’un espace assez grand pour une séance de sophrologie. Il s’agit en effet d’être à l’aise pour bouger, être en contact avec son corps, ses sensations. Il y a aussi un petit espace avec des fauteuils pour le temps d’échange avec mes clients avant et après la pratique.

Je reçois tous les jours de la semaine, de 9h à 19h, adultes, enfants ou adolescents pour des problématiques très diverses : confiance en soi, troubles du sommeil, stress, troubles de la concentration etc..

En septembre, j’ai souhaité proposer des séances de groupe. David, le propriétaire des lieux, m’a alors proposé le salon Marie, une grande salle que je peux installer à ma guise.

J’y organise tous les lundis de 12h30 à 13h30  et tous les jeudis (nouveau) de 18h30 à 19h30 une séance collective, adaptée à ceux qui travaillent à Roubaix et souhaitent profiter de leur pause du midi pour s’occuper d’eux.

Au programme : exercices de respirations, de relaxation dynamique, de visualisation, pour avancer vers « la conscience harmonieuse », l’objectif de la sophrologie.

Le lieu est agréable, calme, spacieux, avec une entrée dédiée.

L’une des participantes arrive vers midi et peut ainsi profiter de l’espace commun pour déjeuner avant la séance. Elle apprécie beaucoup d’avoir le temps de se poser avant de commencer. Les autres participants travaillent dans le centre ville de Roubaix et viennent à pied à leur rendez-vous hebdomadaire.

Petit à petit, un groupe se crée, dans le respect, la confiance et la bienveillance…

Vous êtes intéressé(e) pour participer aux ateliers de sophrologie ? 

Plus d’informations et inscriptions ici  

Vous souhaitez contacter Christelle pour une séance individuelle ? 

Site internet : sophroroubaix.weebly.com

Portrait de Laurent MOTTE

Laurent Motte, fondateur d’Estrela Conseil.

« J’aime la vie, j’aime les gens, j’aime la simplicité et l’authenticité »

J’ai créé Estrela Conseil en 2008 et depuis j’accompagne, je forme, j’anime des personnes et des équipes afin de développer l’efficacité collective et le bien-être individuel.

Je suis sur mon chemin de vie pour être pleinement moi-même : manager, artiste, marathonien, expatrié, mari et père de famille, clown gestalt, yogiste et instructeur de Pleine Conscience, animateur, coach, formateur….

Ce qui me fait vibrer c’est cette curiosité et cette ouverture qui m’animent. Ces doutes qui me confrontent à mes failles et me font grandir. Ces évidences qui apparaissent et me renforcent ; mon empathie naturelle, mon écoute, ma capacité à créer des liens, mon relationnel, mon énergie, ma créativité et ma rigueur, mes expertises et mes compétences…

Je mets tout cela au service de mon métier : www.estrelaconseil.com

logo-est

La spécificité d’Estrela Conseil est de faire vivre des expériences, dans un climat de bienveillance et d’empathie, je stimule les participations, favorise l’interaction et la dynamique collaborative.En utilisant notamment la Pratique Artistique et la Pleine Conscience de réduction de Stress (MBSR). Cette recette originale et personnalisée permet de toucher les personnes dans leurs émotions et leurs intuitions. C’est une source inspirante et apprenante permettant de faire grandir la Personne, l’Equipe et l’Organisation.

Mon expertise s’appuie sur 15 années d’expérience de management jusqu’à un poste de Direction, 5 années d’école d’Arts contemporains à Lisbonne, la co-création d’une association pour le développement de la personne.

Mes passions sont nombreuses et mon dernier projet qui vient d’aboutir m’a permis de combiner la marche à pied, le plaisir de collaborer et la joie de dessiner. C’est un livre de poèmes illustrés par mes dessins, et des photos suite à une semaine de randonnées au Portugal. Je vous inviterai pour le vernissage !

photoarticle

 Je suis habitant de la Maison d’Alfred depuis plus d’un an. C’est une combinaison alchimique de beaucoup d’éléments : une rencontre avec des Hommes et des Femmes, une énergie, un lieu vivant, un projet porté par David, une atmosphère où chacun peut trouver sa place. J’ai été séduit !

Aujourd’hui j’y développe mon activité car je m’y sens bien. Nous ne sommes qu’au début et je ressens le plaisir de participer à cette aventure collective. La maison s’anime, prend vie, les salles trouvent leur âme, les locataires reviennent et en redemandent. L’offre va se développer pour offrir encore plus de créativité, de ressourcement et des façons de travailler différentes.

Portrait de Mathieu MARTIN

Mathieu MARTIN, architecte diplômé de l’école de l’ENSAPL (Ecole nationale supérieure d’Architecture et de Paysage de Lille) en 2008.

Je crée l’agence Toyos Mos Moyos en indépendant en 2012 … Difficile à prononcer ? C’est simple Toyos, ensuite Mos et Moyos… Trop dur quand même ? Vous pouvez juste dire Toyos ! www.toyos.fr

Je travaille avec tout type de client, particulier, institutionnel et tout type de projet : construction neuve, extension, logements collectifs, concours, aménagement intérieur, design… Si le projet est trop important ou pour le plaisir, je m’associe avec d’autres agences, architectes, paysagistes…

J’ai livré ma première maison neuve fin 2015 à Villeneuve d’Ascq. Mon client et sa famille sont fans ! Mission accomplie ! Une belle construction contemporaine qui j’espère m’amènera d’autres clients !

Comme j’aime la nouveauté et l’expérimentation, je développe des projets dans d’autres domaines. Le design me plaît car plus intimiste (fauteuils, objets, concepts…). Je participe à des concours d’idées, le dernier m’a valu le deuxième prix et un voyage à Hambourg ! Parfois, ça paie… J’ai touché au montage vidéo et j’aime le théâtre contemporain (Rose des Vents), j’ai fait partie d’une troupe roubaisienne il y a quelques temps.

Jeune diplômé, je suis embauché chez Luc Saison et Isabelle Menu, agence d’architecture et d’urbanisme à Roubaix. Petit à petit, je deviens un des chefs de projet de l’agence, j’ai la chance de mener des projets de grande envergure, école, logements collectifs, bureaux. Par exemple, l’école Lucie Aubrac du quartier de l’Epeule de Roubaix. Une école roubaisienne aux objectifs énergétiques du label allemand Passiv’Haus pour 250 enfants.

Fan de musiques électroniques, j’ai créé en 2001 l’association “Sound Of Sand” avec un groupe d’amis. Un collectif qui organisait des soirées électroniques sur Lille et dans le Nord jusqu’en 2005.

Je suis habitant de la Maison d’Alfred depuis novembre 2013. Un lieu qui, pour moi, a une âme, une identité et demeure sans pareil sur la Métropole ! Je m’y sens bien et lorsque je reçois mes clients, ils apprécient réellement le cadre dans lequel ils sont reçus.

Portrait de Guillemette Flipo

Guillemette Flipo, fondatrice de 3-4 jours, agence de tourisme, d’événementiel et de VisitShaker, plateforme d’organisation d’activités durant un séjour de courte durée.

Mon entourage proche dit de moi que je suis quelqu’un de créatif, dynamique, positif et je pense pouvoir l’affirmer. Sans doute est-ce parce que j’aime croquer la Vie à pleines dents ! Ainsi j’ai multiplié les expériences, depuis des études commencées dans la psychothérapie jusqu’au professorat de danse, métier que j’ai exercé pendant près de 15 ans. J’ai ensuite créé et dirigé une médiathèque et un service culturel au sein d’une communauté de Communes dans le département de la Somme pendant 6 ans. Mais, sans doute le statut de fonctionnaire ne me correspondait pas ; J’ai donc rendu mon tablier pour créer une Société “Un cadeau pour la Terre” avec un ami photographe animalier Pierre Douay, fait la promotion et commercialisé une exposition photos monumentale pour sensibiliser l’opinion au Développement Durable. Nous étions au début du XXIème siècle et l’enjeu environnemental de notre planète se faisait sentir. Des investissements majeurs et des problèmes économiques m’ont malheureusement conduite au licenciement après 4 années d’une expérience passionnante. Me voici, en 2005, à un tournant de ma vie, me demandant quel chemin emprunter.

Après une année de recherche d’emploi et de bilan, j’ai pris conscience et souhaité afficher mes valeurs. J’ai réalisé à quel point je tenais à mon indépendance et ma liberté. Il me fallait créer mon entreprise pour laisser libre court à ma créativité, à mon envie de changement, à ma curiosité et mon leadership. Les incalculables kilomètres parcourus au travers de la France, lors de ma dernière expérience professionnelle, avaient éveillé en moi un sentiment d’admiration devant la beauté de notre pays. C’est ainsi que je décidais, en 2007, de créer une agence de voyages “3-4 Jours”, pour promouvoir la France en organisant des courts séjours pour des particuliers et groupes.

Licence de voyages en poche, j’ai tenté de capter les particuliers mais j’ai très vite pris conscience de la nécessité économique d’élargir ma clientèle. J’ai donc ouvert un département “événementiel” pour accompagner les entreprises dans l’organisation de leurs séminaires de direction et autres événements.

Puis vint ce que l’on a appelé “la crise” ou je dirai plutôt la fin d’un modèle de société, qui m’obligea à faire des choix. J’ai ensuite relancé le commercial, entretenu quelques clients fidèles, fait le dos rond et réfléchi pendant près de 2 ans à comment rebondir, ou plutôt, comment adapter mon métier à la société d’aujourd’hui et de demain. En mars 2015, j’intégrai “La Maison d’Alfred”, où je me suis rapidement sentie “comme chez moi”.

En mai 2015, j’eus l’idée de réunir quelques amis voyageurs, entrepreneurs et créateurs pour exposer une idée et recueillir leurs témoignages et réflexions. Une soirée très enrichissante qui donna naissance à “VisitShaker”, une plateforme web aujourd’hui en construction, destinée à des particuliers et des professionnels, afin d’organiser leurs séjours de courte durée sur une ville donnée ; et ce, en fonction du profil et de la personnalité des participants. Les utilisateurs disposeront alors d’une proposition d’activités tant culturelles, culinaires, que de loisirs, qu’ils pourront réserver. VisitShaker donnera ensuite accès à des outils et prestations complémentaires qui facilitent l’organisation et la réussite de leur séjour. La mise en ligne de VisitShaker est prévue en mai 2016.

VisitShaker s’appuiera sur des agences franchisées, spécialisées sur une destination, 3-4 Jours étant la première.

Me voici donc à la tête de 2 sociétés “3-4 Jours” et “VisitShaker”…

2016, un nouveau tournant, un grand cru ! Je le sens…

Ça y’est… Mon optimisme reprend le dessus !…

Et encore une fois, je rend hommage à la vie… N’est-elle pas merveilleuse ?

“Je vous souhaite enfin de ne jamais renoncer à la recherche, à l’aventure, à la vie, à l’amour, car la vie est une magnifique aventure et nul de raisonnable ne doit y renoncer sans livrer une rude bataille.

Je vous souhaite surtout d’être vous, fier de l’être et heureux, car le bonheur est notre destin véritable.”

Jacques Brel.